DON'T TOUCH IT
Benoit PAILLARD Trio - featuring Cédrick BEC & Sam FAVREAU

don't touch it

 Extrait en écoute : Bunky Flues


Don't Touch It

Benoit Paillard Trio - featuring Cédrick BEC & Sam FAVREAU

  • Blues #2 
  • Hundred Locks 
  • Compensation 
  • Dienda 
  • Chance 
  • Bunky Flues 
  • Don't Touch It 
  • Cécile 
  • Le Poinçonneur Des Lilas 
  • Lonely Woman 
  • The Song Is You

Benoit Paillard : Piano 
Sam Favreau : Contrebasse 
Cédrick Bec : Batterie
Enregistré au studio La Buissone par Gérard de Haro et Nicolas Baillard les 18 et 19 février 2010
Design Graphique : Michelle Aflalo
Coordination : Yves Chelet
Production : Arche Music


N' y touchez pas ! 
Nombre de musiciens de jazz ont usé de cette humoristique formule impérative pour détourner les interrogations malhabiles de certains (auditeurs, journalistes, néophytes...) quant à ces univers parfois hermétiques que sont le jazz et les musiques improvisées. 
Mais ici, bien au contraire, touchez-y ! 
Emparez vous sans hésitation de ce CD enregistré par Benoît Paillard, pianiste et musicien de jazz ; la précision est importante car si l'histoire de l'instrument s'entrechoque généreusement avec l'histoire de la musique afro-américaine, rares sont les musiciens qui arrivent à mettre en adéquation, véritablement, ces deux univers. Benoît Paillard est de ceux-là. 
De Benoît Paillard on se souvient d'un premier groupe Triode qui remportera le prix du jury au Concours de la Défense en 1984, ainsi que de son premier trio (avec Jean Yves Roucan à la batterie, et Michel Bismut à la contrebasse), avec lequel il se produira dans tout l'hexagone. 
On se rappelle également de ses offices hautement pianistiques dans le Nord-Pas-de-Calais, au sein du Big Band Passages , où il fit plusieurs tournées, en compagnie de Ricardo Del Fra, Larry Schneider et Dave Liebman qui demeure une de ses influences essentielles. (Auparavant il y eut aussi Bill Evans, Ahmad Djamal, Richie Beirach, et surtout une rencontre importante – événement déclencheur de vocation – en la personne de Martial Solal). 
Paradoxalement, peu de traces phonographiques de ce remarquable pianiste (tourné aussi et pour beaucoup vers l'enseignement du jazz dans le Sud de la France) qui nous confie qu'il lui avait fallu cela pour rassembler sa mosaïque d'expériences scéniques, de rencontres et de démarches introspectives. 
Tout cela lui sert aujourd'hui à assumer un propos artistique subtilement singulier, lié indéniablement à la tradition du piano et de son histoire dans le jazz. 
On doit alors considérer « Don't Touch It » comme un aboutissement de ce temps passé à se « trouver ». 
Toujours les rencontres opérant, ici celles des jeunes musiciens qui l'accompagnent et le servent idéalement dans cet opus (Cédrick Bec à la batterie et Sam Favreau à la contrebasse). 
La justesse et l'élasticité de leurs jeux respectifs, à la fois ouverts, sensibles et puissants font de ce CD une réussite pianistique, musicale et jazzistique.

Vous pourriez aussi aimer..